LES SESSIONS NOCTURNES [2016]

porte_wordpress

Sessions Nocturnes, c’est un espace de liberté.

Avec ou sans invité, à partir de rien, un soir, enregistrer et publier sur le Web une création audio spontanée. On a pas de plan, des fois des idées sommaires, un riff qui trotte dans ‘tête depuis deux semaines, une contrainte quelconque, what ever. Au moment de mettre la pièce en ligne, pas de recul sur ce qui s’est passé, pas de censure. Ça se peut que ça râpe les genoux, ça fait partie de la game.

C’est une invitation à entrer dans le studio avec nous autres. Si vous êtes encore debout à l’heure où on termine, vous pourrez écouter en primeur ce qui s’est passé, cette veillée-là. Pour vous garder à l’affût, suivez le Bandcamp de Monsieur Larose ou abonnez-vous à la Page Facebook de Monsieur Larose. Y’a pas de récurrence programmée, ça se passe donc quand ça nous pogne. Les noctambules du moment seront nos auditeurs privilégiés.

Vous pouvez écouter en entier l’album Sessions Nocturnes sur le Bandcamp de Monsieur Larose, ou écouter pièce par pièce les tounes icitte, avec une brève description de ce qui a bien pu se passer.

Première création: Monsieur Content

Jeudi 15 septembre 2016. 

Hugo débarque au Chenail, ça fait longtemps qu’on s’est pas vu. «Chu venu avec une idée aujourd’hui: on track quelque chose, n’importe quoi, pis on le publie sur le Web. J’ai un beat qui me trotte dans ‘tête depuis deux semaines, toi? T’as-tu des textes qui traînent?» Ça a donné Monsieur Content.

Après qu’Hugo est parti, je me suis dit qu’on devrait répéter l’expérience, random, parce que ça pousse à se commettre, au lieu de faire comme d’habitude, c’est-à-dire enregistrer de quoi, puis, en tergiversant dans le recul, dans le jugement, laisser ça mourrir sur le disque dur, ou dans le tiroir, jusqu’à temps que ça soit désuet.

Voici donc Monsieur Content, par Hugo Amyot (musique et arrangement) et Monsieur Larose (texte et voix).

Deuxième création: Le zéro

Lundi 19 septembre 2016. 

Si on niaise trop longtemps on le refera pas. Es-tu disponible lundi? By the way, y’aurait Olivier qui serait welling pour venir jouer de la basse et du sousaphone. C’est la première fois qu’on joue les trois ensemble. On a enregistré un paquet d’affaires, en errant pas mal. Puis, vers minuit, les gars sont parti et moi j’ai choisi une partie de ce qu’on a fait, et j’ai cherché c’est quoi que j’avais à dire sur une groove de même.

Ça a donné Le zéro. Monsieur Larose (Guitare, texte, voix et mixage), Olivier Dufresne (basse) et Hugo Amyot (Batterie et mixage).  La musique, ça s’est passé dans une manière de dernier call de fatigué, avant de s’en retourner.